Retour au sommaire
 
  Recherche
     
  Synergie des Observatoires des Usages Régionaux de l'Internet et des Réseaux | 18 octobre 2017
  Accueil > Etudes > Etudes du réseau > L'AWT publie son « Baromètre TIC 2010 », panorama des usages TIC en Région wallonne
section
A lire également :

Diagnostic 2012 de la Société de l'Information en Midi-Pyrénées
Diagnostic 2011 de l'Aquitaine numérique
Aquitaine AnalyTIC n°11 : L'appropriation des outils numériques dans le PME en Aquitaine
Baromètre TIC 2012 de la Wallonie
Plus de 5% des ménages belges ne disposent pas du téléphone !
(AWT - 31/10/2003)
La famille et les nouveaux outils de communication en Alsace
(Le site de l'UDAF - 8/09/2003)
 
info@sourir.org

L'AWT publie son « Baromètre TIC 2010 », panorama des usages TIC en Région wallonne

(André Delacharlerie - AWT , 31 mai 2010)

L'Agence wallonne des télécommunications (AWT) vient, sous le titre « Baromètre TIC 2010 », de dresser un panorama fort complet des usages TIC en Région wallonne. Cette publication s'inscrit dans la ligne des enquêtes que cet organisme réalise depuis 10 ans déjà mais en les rassemblant cette fois en une présentation plus synthétique, permettant de mieux distinguer les forces et faiblesses de la Région dans l'appropriation des technologies numériques et de l'Internet. Disponible sur le web ou sous forme d'une brochure papier, ce baromètre explore les usages des citoyens, des entreprises, du secteur du tourisme, des communes ainsi que des écoles.

Des citoyens toujours plus branchés

Les équipements TIC continuent à se répandre dans les ménages puisque 68% de ces derniers disposent d'un ordinateur, soit 3 points de plus qu'en 2008. Dans un tiers des foyers, plusieurs PC sont présents et près de la moitié du parc est actuellement constitué de portables.

De même, les réseaux Wi-Fi (59%) et les téléviseurs à écran plat (43%) poursuivent leur diffusion ainsi que la connexion Internet qui est disponible dans 64% des foyers. Comme par le passé, ce sont toujours les personnes seules ou sans enfant et les foyers à faibles revenus qui ne disposent pas encore d'ordinateur et d'Internet.

Toutes connexions confondues, à savoir à la maison, au travail, voire à l'école ou dans des lieux publics, ce sont ainsi 74% des « 15 ans et plus » qui ont utilisé Internet au cours de l'année 2009 (+ 3 points par rapport à 2008) et pour quatre sur cinq, cet usage est même quotidien. Les applications vedettes restent le courrier électronique (64% des wallons) et la recherche d'informations sur l'actualité ou les loisirs (58%). Bien d'autres usages sont devenus courants comme la recherche d'itinéraires ou de cartes (52%) ou les opérations bancaires (45%). 35% des Wallons réalisent des achats sur Internet et 12% vendent via les sites d'enchères.

La lutte contre la fracture numérique reste néanmoins un enjeu important qui est pris en charge par différentes initiatives. Le baromètre présente ainsi trois dispositifs publics, à savoir les Espaces publics numériques (EPN) , le Plan Mobilisateur TIC (PMTIC), ainsi que les centres MiniTic du Forem et donne une cartographie de leur répartition sur le territoire wallon.

Des entreprises qui pourraient mieux tirer profit des TIC

Depuis quelques années déjà, l'ordinateur s'est introduit dans la grand majorité des PME (95%) et même largement dans les TPE (80%) ; la connexion à internet suit cette tendance de très près (95% des PME et 75% des TPE). La présence d'un site web est, par contre, déjà moins systématique puisqu'on en trouve dans 57% des PME et 23% des TPE. Le contenu de ces sites s'enrichit progressivement. 52% des sites d'entreprises proposent ainsi un catalogue détaillé des produits. Le référencement du site et son exploitation marketing sont également en progrès.

Les usages du mail et de l'e-banking (respectivement 92% et 87% de toutes les entreprises) restent stables tandis que le web comme source d'information progresse (90%) de même que les téléchargements, l'usage de Skype, de la visioconférence et de l'e-learning.

Par contre, les exploitations avancées d'Internet pour le métier de base des entreprises peinent à décoller puisque, toutes tailles confondues, si 29% des entreprises font des achats en ligne, elles sont seulement 7% à vendre en ligne et aussi 7% à avoir mis en place une interconnexion informatisée avec des partenaires. Certes, la présence du catalogue en ligne a un effet positif sur les ventes classiques (phénomène « compare online, buy offline ») mais il reste évident que les entreprises pourraient davantage tirer profit du web.

Le cas particulier du tourisme de terroir, qui a été étudié via une enquête auprès des propriétaires de gîtes et de chambres d'hôtes wallons, est illustratif à ce sujet. On observe ainsi que 84% disposent d'un ordinateur, pratiquement toujours connecté à Internet, et près des neuf dixièmes disent communiquer régulièrement avec les clients par voie électronique. Par contre, si 69 % disposent d'un site web, la possibilité de réserver en ligne n'est disponible que sur 40% des sites et les disponibilités ne sont affichées que dans 25% des cas. Le référencement est souvent négligé et le site n'est que rarement réalisé par un professionnel.

Les sites web communaux en progrès constant

258 des 262 communes wallonnes proposent un site web aux citoyens dont la qualité s'est globalement améliorée même si des efforts peuvent encore être accomplis. La richesse informationnelle a toujours été un point fort des sites communaux et cette tendance se confirme : on y trouve ainsi non seulement des informations administratives (depuis les horaires des services jusqu'aux ordres du jour des conseils communaux) mais aussi des informations plus générales telles que les infrastructures, le tourisme ou la vie pratique dans l'entité.

L'homogénéité visuelle, l'ergonomie et l'accessibilité restent encore trop souvent décevantes et semblent en rapport avec une professionnalisation à améliorer dans la gestion du site. Une moitié seulement des communes a désigné un webmaster, le plus souvent à temps partiel. Cependant, l'interactivité des sites est en progrès en offrant plus de moyens aux citoyens de contacter le conseil communal ou d'être tenus au courant des nouveautés. L'administration est aussi plus réactive puisque 91% des communes ont répondu au mail test de l'AWT, alors qu'elles étaient 81% en 2007.

De gros progrès à réaliser pour développer les usages des TIC dans les écoles

Une enquête, menée fin 2009 auprès des directions des écoles primaires, secondaires et de promotion sociale, dresse des constats interpellants. Avec 8,5 ordinateurs en moyenne pour 100 élèves, les écoles wallonnes se situent bien en-deçà de la moyenne européenne (2006) qui est de 11,4 et plus encore vis-à-vis de la plupart des pays voisins comme la France (12,5), le Luxembourg (19,8) ou les Pays-Bas (21). De plus, les ordinateurs sont pour la plupart âgés et le plan Cyberclasse en cours de déploiement ne pourra complètement redresser cette situation. Enfin, alors que dans nombre de pays européens, les classes sont progressivement équipées de vidéoprojecteurs, voire de tableaux numériques interactifs (TNI), ces équipements restent fort rares chez nous.

Faute de matériel adéquat en suffisance, la formation des enseignants à ces technologies et à leur exploitation pédagogique est également très faible. En conséquence, les usages effectifs des TIC dans les classes sont encore bien timides alors que ces technologies ont envahi l'univers privé et ludique des jeunes.

Recommandations

L'AWT propose 16 pistes pour soutenir et développer les usages des TIC par les citoyens et les organisations. De façon générale, il est essentiel de renforcer l'éducation et la formation aux TIC afin de permettre à tous, non seulement d'utiliser ces technologies, mais aussi d'en faire un véritable outil de développement pour la Région. Dans ce cadre, un effort tout particulier doit être mené pour faire pénétrer résolument les TIC dans les écoles via des équipements, des formations et des animations de tous les acteurs du système éducatif.

Pour plus de détails : http://www.awt.be/barometre


 

© Sourir.org - Notice légale - Site réalisé avec SPIP