Retour au sommaire
 
  Recherche
     
  Synergie des Observatoires des Usages Régionaux de l'Internet et des Réseaux | 18 octobre 2017
  Accueil > Etudes > Etudes du réseau > Baromètre TIC 2011 en Wallonie
section
A lire également :

Diagnostic 2012 de la Société de l'Information en Midi-Pyrénées
Diagnostic 2011 de l'Aquitaine numérique
Aquitaine AnalyTIC n°11 : L'appropriation des outils numériques dans le PME en Aquitaine
Baromètre TIC 2012 de la Wallonie
Plus de 5% des ménages belges ne disposent pas du téléphone !
(AWT - 31/10/2003)
La famille et les nouveaux outils de communication en Alsace
(Le site de l'UDAF - 8/09/2003)
 
info@sourir.org

Baromètre TIC 2011 en Wallonie

(André Delacharlerie - AWT , 16 juin 2011)

L'AWT vient de publier son baromètre TIC annuel mesurant l'évolution du niveau d'appropriation des technologies numériques par les citoyens et les entreprises en Wallonie. Cette année un large volet est aussi consacré à l'évaluation de l'implantation des TIC dans le secteur médical et en particulier dans les cabinets médicaux, les pharmacies et les hôpitaux.

Citoyens et ménages

De façon générale les observations sont très positives puisque l'on observe des évolutions favorables tant du côté des citoyens, qui sont dorénavant 78% à avoir utilisé Internet au cours de l'année écoulée, que des entreprises dont 82% sont connectées à Internet et surtout où l'on note des progressions de plusieurs indicateurs importants dont l'achat et la vente en ligne.

Fin 2010, l'ordinateur était présent dans 72% des foyers (+4 vis-à-vis de 2009), la moitié de ceux-ci disposant d'ailleurs de deux ou plus de ces équipements. Quand à la connexion à Internet, elle suit de très près avec 70% des ménages connectés (+6). Les niveaux de connexion à la ligne fixe restent stables à 83% tandis que le nombre de wallons de 15 ans et plus doté d'un GSM croît encore légèrement (2 points) pour s'établir à 86%. Près d'un quart de ceux-ci disposent d'une interface tactile.

78% des wallons ont utilisé Internet au cours de l'année 2010 et 62% l'avaient même utilisé dans les 24 h précédant l'interview, traduisant une progression continue et régulière de l'usage quotidien de ce média. Si les applications traditionnelles, telles que la consultation du web au sujet de l'actualité ou des loisirs, ou encore le courrier électronique, sont utilisées par près de 9 internautes sur 10 et sont assez stables, bien d'autres gagnent encore des adeptes non seulement en chiffres absolus mais également dans la communauté des internautes. Ainsi, ce sont à présent 43% des Wallons qui participent à des réseaux sociaux (+10) tandis que 48% (+14) ont consulté des sites web administratifs. La banque en ligne continue son développement avec 52% d'utilisateurs, et surtout 41% des Wallons ont réalisé au moins un achat en ligne au cours de l'année écoulée.

Entreprises

Les entreprises également misent toujours davantage sur Internet, passant de 75 à 82% d'entités connectées, et ce, en comptabilisant les très petites entreprises (TPE) et les indépendants. Les PME (5 à 250 personnes occupées) sont quant à elles déjà 93% à être connectées. Par contre, l'adoption des connexions mobiles peine à décoller et reste à 10% pour l'ensemble, avec bien entendu de meilleurs résultats au sein des PME (18%). Le nombre d'entreprises dotées d'un site web s'est accru de 7 points pour atteindre 32% globalement et 63% en ne considérant que les PME. Le contenu des sites web s'enrichit également, puisque 62% offrent un catalogue de produits (+10) et l'on observe une croissance significative des liens vers les réseaux sociaux (27% des sites, +11).

Au niveau des usages, le mail est quasi universellement adopté (95% des entreprises connectées) tandis que bien d'autres tâches se réalisent désormais via Internet, et notamment les transactions bancaires (85%), les remises de devis (46%) ou encore les déclarations officielles (46%) pour n'en citer que quelques-unes. Des achats en ligne sont à présent effectués par 39% de l'ensemble des entreprises (+10), et même par 47% des PME. Pour la première fois depuis 6 ans, on observe une légère hausse de la vente électronique. Elle touche désormais 9% des entreprises (+2), de même que l'interconnexion des systèmes informatiques (e-business) qui passe de 7 à 9%.

Secteur de la santé

Le baromètre TIC 2011 dresse aussi un panorama assez complet de la diffusion des TIC dans le secteur des soins de santé qu'il est difficile de résumer brièvement. Nos 36 institutions hospitalières, regroupant 85 implantations, font ainsi très largement usage de l'informatique pour la gestion administrative et le suivi médical des patients hospitalisés. 92% d'entre elles ont ainsi intégré la plupart de ces données dans un véritable « Dossier médical informatisé hospitalier » ou DMIh, même si les solutions retenues ne sont pas toujours homogènes entre services ou entre implantations. 88% des médecins hospitaliers utilisent activement Internet, mais essentiellement via des ordinateurs fixes. Ici aussi, la mobilité reste largement un défi pour les années prochaines.

Neuf dixième des médecins généralistes ou spécialistes et des dentistes exercent leur art avec l'aide d'un ordinateur, et 61% utilisent un logiciel de gestion des dossiers patient (DMI) pour intégrer l'essentiel des données médicales en leur possession. Nombre d'entre eux consultent la presse médicale et des ouvrages de référence par le canal d'Internet. Deux tiers des praticiens équipés d'ordinateur utilisent le courrier électronique pour communiquer avec leurs confrères ou avec les laboratoires. 27% des généralistes disposent déjà d'un accès (souvent partiel) au DMIh de leurs patients hospitalisés, et 42% se disent demandeurs de cet accès, illustrant par là l'intérêt de l'interconnexion des DMI via le Réseau Santé Wallon actuellement en cours de réalisation.

Pour plus de détails, consulter le Baromètre TIC 2011 sur le site de l'Agence Wallonne des Télécommunications.


 

© Sourir.org - Notice légale - Site réalisé avec SPIP