Retour au sommaire
 
  Recherche
     
  Synergie des Observatoires des Usages Régionaux de l'Internet et des Réseaux | 14 décembre 2017
  Accueil > Etudes > Etudes du réseau > L'Aquitaine des TIC en 2004
section
A lire également :

Diagnostic 2012 de la Société de l'Information en Midi-Pyrénées
Diagnostic 2011 de l'Aquitaine numérique
Aquitaine AnalyTIC n°11 : L'appropriation des outils numériques dans le PME en Aquitaine
Baromètre TIC 2012 de la Wallonie
Plus de 5% des ménages belges ne disposent pas du téléphone !
(AWT - 31/10/2003)
La famille et les nouveaux outils de communication en Alsace
(Le site de l'UDAF - 8/09/2003)
 
info@sourir.org

L'Aquitaine des TIC en 2004

(Laurent-Pierre Gilliard - AEC , 22 avril 2004)

Les usages s'installent, des attentes subsistent.

Replacé dans la perspective des deux éditions précédentes, le présent Diagnostic 2004 de la Société de l'Information en Aquitaine brosse l'image forte d'une vraie maturité. Après dix années de présence de l'Internet et du web en France, particuliers et professionnels ont assimilé les Technologies de l'Information et de la Communication - et la révolution numérique qu'elles autorisent - au point qu'on hésite à parler encore de « nouvelles technologies ». Passée de NTIC à TIC, l'expérimentation générale laisse la place à une attitude plus « utilisatrice » des moyens de communication multimédia, ainsi qu'en atteste par exemple le boom du commerce électronique en termes d'offre comme de demande.

Le profil de l'internaute aquitain reflète cette réalité : moins précurseur que les années passées en matière d'usages et d'équipement, il « colle » en tous points au profil statistique français. L'avance aquitaine se traduit toutefois encore dans les foyers et les entreprises par une confirmation des usages : une fois la découverte des TIC assurée, la pratique du web et des médias numériques s'installe dans tous les moments de l'existence de nos concitoyens connectés. Elle se confirme également dans l'attitude volontaire des communes d'Aquitaine face aux possibilités des réseaux, notamment en matière de renforcement de leur attractivité territoriale. Cette approche plus durable des usages se concrétise également à l'échelle des nouvelles unités territoriales que sont les pays et les communautés de communes.

La preuve la plus spectaculaire de l'enracinement culturel des TIC dans notre région est l'appétit grandissant des Aquitains pour le haut débit, l'Internet rapide. L'année 2003 aura été celle du lancement à grande échelle de l'ADSL sur l'ensemble du territoire français. L'Aquitaine, malgré les contraintes posées par son infrastructure, répond convenablement à cette attente forte, en soutenant le déploiement des technologies d'accès actuelles mais aussi en mettant en place une architecture de desserte cohérente à l'échelle de la région.
La part de réticents aux TIC se cristallise dans les foyers. Paradoxalement, c'est aussi dans la pénétration à domicile de l'Internet que s'observe le mieux la consolidation de la Société de l'Information en Aquitaine. C'est encore un signe que les TIC ne méritent plus leur qualificatif de « nouvelles », puisque leur appropriation se superpose aux problématiques générales de notre société, qu'elles contribuent à faire évoluer.
Les cinquante pages de cette édition décrivent une région active, consciente des enjeux comme des contraintes et prête à tirer le meilleur profit de ce que la technologie peut offrir aux hommes.

les résultats de l'étude.


 

© Sourir.org - Notice légale - Site réalisé avec SPIP